Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 08:29

 

Et maintenant,… on fait quoi ? (Partie 3)

 

Mépris des médias dominants : le peuple serait fatigué de la politique. La période électorale a été trop longue, soit plus d’une année, en incluant les deux primaires de la droite et de la « gauche ». Maintenant il faut rentrer dans le rang, et reprendre le chemin de la routine. C’est là du mépris pour le peuple. C’est dénigrer les personnes : comme si le peuple ne voulait pas – ou ne pouvait pas – s’occuper personnellement de ses affaires que ce soit dans la vie quotidienne, ou dans son activité professionnelle.

Et si le peuple voulait s’occuper enfin de ses affaires et prendre le pouvoir ?

La lecture à donner à l’abstention massive : désintérêt ou bien trop grand intérêt ? Pour ma part, il s’agit d’un doute sur les intentions de la classe politique, qui est hypocrite et ne représente de fait que la classe bourgeoise. Le pas suivant à effectuer par le peuple, c’est de s’emparer directement de toutes les affaires de l’Etat, pour les gérer lui-même.

 

L’hémicycle de l’assemblée nationale, au moment du vote autorisant la réforme du code du travail par ordonnances, le 13 juillet 2017, compte 324 votants (sur 577 députés). 270 voix pour et 50 voix contre : Si chaque député représente en moyenne 31 500 électeurs, cela représente donc 7 875 000 électeurs pour et 1 575 000 électeurs contre !  A noter que la totalité des électeurs représentent 47 293 103 inscrits ! Ce vote est donc très loin d’une légitimité de 50 % des électeurs inscrits, soit 23 646 552 électeurs ! Cela ne fait donc que moins de 17 % des électeurs inscrits représentés et favorable à la réforme du code du travail par ordonnance !

 

Selon l’OFCE, les 10 % de français les plus riches accaparent 46 % des baisses fiscales décidées par Emmanuel Macron. Les riches sont donc, comme toujours, les grands gagnants. Alors peut-on affirmer qu’en élisant Emmanuel Macron ainsi que les députés du mouvement En Marche, les électeurs ont adopté ce principe : faire en sorte que les plus riches s’enrichissent encore et se gavent un peu plus, ceci au détriment des plus pauvres ? Et si ce n’est pas cet objectif qui a été choisi, quelles mesures vont prendre les Républicains En Marche pour rectifier ce résultat qui n’a pas été voulu ?

 

Il est plus que temps de mettre un peu de transparence dans la direction des grandes organisations syndicales censées représenter les travailleurs ! Il convient notamment d’examiner la compromission de certains responsables qui perçoivent des « aides » de la part du MODEM, et qui trahissent la classe ouvrière. Là aussi un dégagisme de tous les pourris serait bienvenu ! Il serait normal d’aller voir les députés En Marche et de leur demander des comptes sur leurs votes et leurs actions !

 

Voilà de nouveau, comme en 2007, première année du règne de Nicolas Sarkozy, et comme en 2012, première année du règne de François Hollande, en 2017, première année du règne « jupitérien » d’Emmanuel Macron, après une belle embellie de sondages favorables, une dégringolades de ceux-ci, manifestant un mécontentement populaire de plus en plus exacerbé, face aux mesures prises par un gouvernement qui ne représentent que les intérêts de la classe bourgeoise ! Combien de temps va durer ce cycle : élections d’un représentant de la classe bourgeoise, règne de ce président, nouvelle élection d’un autre représentant censé enfin prendre en considération les intérêts généraux de l’ensemble du peuple ? Ceci va perdurer tant que le peuple, et en particulier la classe ouvrière, ne prendra pas conscience que ce n’est qu’en s’emparant lui-même de tout le pouvoir politique, en détruisant de fond en comble l’Etat bourgeois, pour construire un Etat socialiste, véritablement au service de la grande majorité : c’est la seule solution ! C’est la fin des illusions concernant la bourgeoisie, qui ne représentent que les grands monopoles, et la dictature sur les 1 % des plus riches, qui aujourd’hui, détiennent l’ensemble des rouages de l’Etat, dont la justice, les médis, etc.

Repost 0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 08:24

 

Et maintenant,… on fait quoi ? (Partie 2)

 

Qui représentent les députés ?

 

Le discours du président de la république, lors du congrès à Versailles, le 3 juillet 2017, et le discours du premier ministre, devant l’assemblée nationale, le 4 juillet 2017. Vote de la confiance au gouvernement-.

 

Il est important de considérer qui représentent véritablement les élus, et notamment les députés et les sénateurs.

Nombre de commentateurs des médias dominant, qui ne font que refléter l’idéologie de la classe dominante, la classe bourgeoise, jettent très vite un voile sur les conditions de désignation des élus de la république bourgeoise. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les conditions étaient différentes lors de la création du système bourgeois (1789-1794), ainsi que lors de différentes périodes historiques. Par exemple :

  • Il a été interdit aux membres de la première assemblée constituante de 1789 de se représenter aux élections de la seconde assemblée de 1791.
  • En 1871, certains députés, mal élus, c’est-à-dire par une minorité d’électeurs, ont refusé de siéger et ont démissionner.

Imagine-t-on, aujourd’hui, l’interdiction pour les anciens hommes politiques, la plupart cumulards, l’interdiction de se représenter aux élections législatives en 2017 ? Imagine-t-on certains élus, désignés par une minorité des électeurs inscrits refuser de siéger au parlement ?

Chaque décision prise par les députés devrait indiquer pour quels intérêts cette décision est prise, ainsi que le nombre et le nom des députés qui l’ont adoptée.

Il est important de prendre en compte la représentativité réelle des parlementaires, car ,  demain, en cas d’échec de la fraction européaniste et cosmopolite que représente Emmanuel Macron, avec le même système, ce peut être la fraction fasciste, nationaliste et raciste, représentée par le Front National, qui prendra le pouvoir, et l’on dira, de façon erronée, comme cela a été le cas d’Adolphe Hitler en Allemagne, en 1933, que c’est de façon « démocratique » que le fascisme a accédé au pouvoir.

 

Ainsi, la confiance au gouvernement a été adoptée selon les conditions suivantes :

  • N’ont pas participé au vote : 11
  • Abstentions : 129
  • Pour : 370
  • Contre : 69

Soit un total de 577 députés.

Sur la base du deuxième tour des élections législatives de 2017, on distingue :

  • Electeurs inscrits : 47 293 103
  • Les Républicains En Marche : 7 826 245 soit 16,5 % des électeurs inscrits
  • Modem : 1 100 626 soit 2,3 % des électeurs inscrits
  • Autres : 9 249 165 soit 19,6 % des électeurs inscrits
  • Total des électeurs exprimés : 18 176 066
  • Abstentions : 27 128 488
  • Nuls et blancs : 1 988 549

Le bilan est donc le suivant :

  • Inscrits : 47 293 103, pour 577 députés : chaque député représente donc 81964 électeurs.
  • Abstentions, blancs et nuls : 29 117 037
  • Total des électeurs qui se sont exprimés : 18 176 066
  • Les Républicains et En Marche : 8 926 901 et 350 députés. Chaque député représente donc 25 505 électeurs.
  • Autres : 9 249 165 et 227 députés. Chaque député représente donc 40 745 électeurs.

Un député de l’opposition représente donc 1,6 député de la République En Marche.

Pour voter la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe, les 370 voix favorables représentent en fait 370 X 25 505 soit 9 436 850 électeurs, soit 20 % du corps des électeurs inscrits.

Les 207 voix qui se sont abstenues, n’ont pas participé au vote ou ont voté contre représentent donc 207 X 40745 soit 8 434 215 voix et 18 % du corps des électeurs inscrits.

En conséquence, sur ce vote de la confiance la représentation dite « nationale » ne représente que 378 % des électeurs inscrits, et un électeur sur cinq a voté cette confiance, alors qu’un électeur sur cinq est contre la confiance.

Alors pourquoi continuer à répandre l’illusion que l’assemblée nationale représente toute la nation ? C’est bien plutôt une assemblée bourgeoise et petite bourgeoise. 62 % des électeurs ne se sont pas prononcés, et 80 % des électeurs ne sont pas pour la confiance au gouvernement En Marche !

 

Rendre aux élus leur véritable fonction : accaparer le pouvoir au profit d’une minorité, ou bien être au service de la majorité et de l’intérêt général.

Qui désigne les élus ? Emmanuel Macron ou le peuple ? A qui faut-il rendre des comptes ? On entend souvent des commentateurs déclarer que les députés du parti En Marche doivent tout personnellement à Emmanuel Macron. Ce n’est pas faux, dans le sens où ils ont souvent été élus par rejet de la vielle classe politique complètement compromise par ses malhonnêtetés et son absence d’action en faveur de l’intérêt général. Souvent, il suffisait, pour être élu, d’apparaître sur la même afficha qu’Emmanuel Macron, ou bien de se réclamer de la majorité présidentielle. Mais c’est là complètement dévoyer le mandat de député : le député représente ses mandataires, et il n’a de compte à rendre qu’à ceux-ci !

 

Repost 0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 07:36

Et maintenant,… on fait quoi ? (Partie 1)

En attendant septembre 2017 …

 

Pour les lecteurs habituels, le présent blog se met en congé pendant les mois de juillet et août 2017. Il publiera donc, chaque jour, deux pages du récit : « RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE », en feuilleton, jusqu’en septembre prochain.

Pour les lecteurs occasionnels ou les lecteurs habituels, intéressés, ce récit a été publié dans la collection l’Harmattan, et il peut donc être commandé sur papier.

Les articles politiques reprendront alors, avec comme thème notamment :

  • Autocritique et analyses scientifiques du révisionnisme. Russie et Chine continentale.
  • A quoi sert le Sénat ?
  • Le, président Emmanuel Macron n’est pas mon président, le gouvernement La République En Marche n’est pas mon gouvernement, le parlement n’est pas mon parlement : voilà pourquoi.
  • Qu’est-ce qu’être athée ?
  • Comme le déclare Jacques Chirac à la fin du tome 2 de ses « mémoires », il y a en France encore de nombreuses Bastilles à prendre. Même Emmanuel Macron a appelé son ouvrage de campagne présidentielle : «  Révolution ». C’est dire que depuis de nombreuses années tout un chacun est en attente de changements majeurs. L’erreur est de compter sur les représentants politiques pour mettre en œuvre ces changements ! Mais beaucoup de commentateurs politiques sifflent la fin de la campagne politique et demandent à chacun de retourner dans la routine de la vie quotidienne, c’est-à-dire de la soumission aux puissants, la haute bourgeoisie, et à l’esclavage salarié. Est-ce possible de ne pas aller plus loin ? Parmi les Bastilles à prendre, et les médias officiels n’en parlent jamais, il y a tous les « châteaux » et tous les fiefs, dont notamment :
    • Les entreprises, dont les grands monopoles. C’est là, comme l’a dit Jean Jaurès, le nouveau territoire, où les patrons bourgeois se comportent en rois absolus, décidant de tout. Et il ne faut sûrement pas compter sur la République en Marche pour partager ce pouvoir ! Au contraire, la réforme du Code du Travail vise à accentuer l’esclavage salarié, en transformant tout le peuple en précaires à vie ! Seul le peuple, en utilisant la force et la violence révolutionnaire pourra obliger ces monarques à partager le pouvoir dans les entreprises !

La bourgeoisie veut faire partager par le peuple ses propres rêves et sa propre réussite, alors que le peuple veut aussi avoir ses rêves et sa réussite à lui : « Travaillez pour mes entreprises, et tout ira bien ! » dit la bourgeoisie au peuple. Mais le peuple veut aussi des rêves, et aussi sa réussite : les entreprises sont devenues un bien commun. Ainsi, la France appartient à tous, et d’abord au peuple. Pour paraphraser Seyes : « Sous la domination de la bourgeoisie, le peuple n’est rien, alors que, libéré et émancipé de la tutelle de la bourgeoisie, il est tout !

    • Les quartiers et les ville : les Hôtels de Ville sont autant de châteaux ou les représentants « élus » de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie se comportent également en monarques absolus. Il n’y a que regardé la différence de traitement entre les quartiers huppés de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie (qui forment la classe moyenne,) et les quartiers délabrés du peuple !

Voilà donc deux entités où le mouvement En Marche ne contribue pas à apporter les réformes pourtant bien nécessaires ! Comment les républicains bourgeois, qui prêchent l’ « égalité » -- en droit mais non en fait – de tous, ainsi que la fraternité et la liberté, peuvent-ils accepter – tans les républicains d’En Marche que ceux du parti Les Républicains – la coexistence, dans les entreprises et dans la gestion des villes, de petits monarques absolus, les chefs d’entreprise, et les maires des villes, d’une part, et les gens du commun, esclaves au travail et sujets dans les cités ? Quel cynisme !

Alors que chaque personne passe le tiers de sa vie dans une entreprise, publique ou privée, et les deux autres tiers, il vit dans une ville ou à la campagne, dans un logement collectif ou dans une maison individuelle : le peuple, dans son ensemble, peut-il encore se désintéresser de ces deux aspects de sa vie, et « déléguer » la gestion de ceux-ci à des tiers, que ce soit le patron, ou bien l’élu qui le « représente », les deux faisant partie de la classe bourgeoise, ou bien, défendant les intérêts exclusifs de cette classe ?

  • La France a-t-elle un régime démocratique ? Qu’est-ce que la démocratie populaire ?

 

Repost 0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 05:59

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 74)

 

CAHIER ROUGE :

 

UN

 

 

DIMANCHE 25 OCTOBRE 1959

J’entame une nouvelle période de ma vie : je me perçois moins ingénu et plus réaliste qu’auparavant et je développe des idées mieux arrêtées. Cependant, je ressens toujours ce même malaise et ce mal de vivre qui ne me quitte pas depuis la fin de mon adolescence.

J’ignore s’il s’agit actuellement de la fin d’une crise ou si une crise plus grave encore menace. Dans tous les cas, j’exécuterai mon travail professionnel avec dévouement et compétence.

Je m’engage sur les diverses résolutions suivantes :

Je ne regretterai rien de ce qui a été par le passé, et je chasserai les pensées tristes de mon esprit. Afin d’esquiver le récit de ma vie aux autres, je rédigerai dorénavant un journal intime, analysant mes actes une fois couchés sur le papier. Je renforcerai la confiance en moi, le respect et l’estime de moi-même.

Je m’imposerai une grande discipline physique et morale, en pratiquant du sport pour le maintien en bonne santé de mon corps, et en me confiant par l’écriture au journal intime, pour la clarté de l’esprit.

La société, en l’état actuel, n’apporte aucune satisfaction ! Que penser d’une société si riche, et qui pourtant engendre tant de souffrances ? Regardez-la, cette putain, engrossée par le sang des travailleurs, comme elle se pavane ! Et son amant, le profiteur, sacrifie et tue tout ce qu’il touche ! La seule vie valant la peine est une vie de lutte. Vivre, c’est lutter, et le reste  est vain, car seule la lutte est payante.

 

MERCREDI 4 NOVEMBRE 1959

Oui vraiment, la vie vouée à une personne aimée mérite également d’être vécue. L’existence se déroule si vite : que les meilleurs moments soient figés, immobilisés et éternisés ! A défaut de durer éternellement, qu’au moins les bons souvenirs demeurent plus longtemps que moi. On n’existe que par et pour les autres : que représentons-nous sans les autres ?

Je m’investirai en politique, uniquement par amour pour les autres. Mais les préoccupations de la vie quotidienne ne « grignoteront » pas tout mon temps.

 

MERCREDI 11 NOVEMBRE 1959

Chaque jour quand je me lève pour me rendre à mon travail, j’éprouve beaucoup d’écœurement en raison d’un moral au plus bas : à peine debout, la tête penchée sur la cuvette des toilettes, je vomis le contenu de mes intestins et le monde entier, car je ne parviens plus à prendre le dessus.

Pour récupérer un peu d’optimisme, je concevrai la réalité telle qu’elle est l’acceptant sans complexe ni préjugé, et sans me défiler.

 

JEUDI 12 NOVEMBRE 1959

Dans la société autour de moi, je croise une grande quantité de « bonne conscience » et d’ « hypocrisie » : au bas de la pyramide et de la hiérarchie sociale, j’expérimente cela plus qu’aucun autre. L’indifférence domine et l’on se préoccupe peu de ce qui affecte autrui. Parfois même le souhait est qu’il se produise les plus grands maux pour nos prochains.

La « bonne conscience » est toujours prête à donner quelque chose, un don matériel, ou une attention, mais seulement si cela ne coûte pas trop cher, et même rien du tout.

« Etre quelqu’un » aux yeux d’autrui, qui constitue le plus vif désir de chacun, signifie « être riche », avoir de l’argent, s’acheter une maison, et surtout susciter l’envie.

 

SAMEDI 14 NOVEMBRE 1959

Au fond de moi prédominent l’insécurité et la peur du vide qui se manifestent par la crainte de me retrouver seul : c’est un sentiment d’enfant trop dorloté et trop cajolé. Je me débarrasserai de toutes mes idoles, de la première à la dernière, d’origine religieuse ou psychologique, pour enfin penser par moi-même et compter sur mes propres forces.

La société bourgeoise estime les individus uniquement en fonction de leur « valeur » pécuniaire, notamment leur salaire.

 

DIMANCHE 17 JANVIER 1960

Même si la sexualité recèle une grande importance, elle n’occupera cependant pas tout mon temps. Je m’appliquerai à bien accomplir mon travail. Une excitation incessante et fébrile empêche une activité tout à fait construite et élaborée. Seul ce qui dure compte, et peu importe le passager, l’arbitraire et l’inconséquent.

 

SAMEDI 30 JANVIER 1960

Deux heures du matin : l’énervement m’agite de manière trop importante pour que je m’endorme. Mon impression : rien ne vaut vraiment la peine et qu’il faut donc que j’essaie tout…mais seulement du bout des doigts.

Je me méfierai de tout ce qui est écrit dans les livres et j’apprendrai à douter.

 

DIMANCHE 31 JANVIER 1960

Ma névrose se révèle par la peur de tout ce qui concerne la sexualité, le tremblement perpétuel devant le temps qui s’écoule, caractéristique de l’impatience, et l’irresponsabilité : de tout cela résulte une angoisse diffuse.

 

LUNDI 1° FEVRIER 1960

Qui suis-je ? Comment suis-je saisi par les autres ? Je m’astreindrai à devenir ce que je suis et rien d’autre. Tant pis pour ceux qui ne l’admettent pas ainsi : de toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde.

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 15:32

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 73)

 

341    L’état du sang

12-6  Affecte l’intellect

         Et inversement.

 

342    Un corps sain est indispensable

12-7  A l’exercice

         De saines facultés mentales.

         Seul un mental équilibré

         Peut surmonter la passion.

 

343    Seul un corps sain

12-8  Peut engendrer un autre

         Qui soit aussi pur.

         « Un corps sain,

         Un cœur sensible,

         Un intellect équilibré ».

 

344    Les mécanismes du purgatoire

12-9  Constituent le mécanisme naturel

         De croissance de l’âme.

         Par les exercices du purgatoire,

         Les expériences fondamentales de la vie

         Sont transmuées en cet or précieux

         Du véhicule

         Constitué par les deux éthers supérieurs,

         Véhicule que l’aide invisible

         Utilise pour ses missions charitables.

 

345    L’exercice de rétrospection

12-10 A été conçu

         Comme moyen scientifique

         De préparer la mer d’airain.

 

346    En accomplissant fidèlement

12-11 L’exercice de rétrospection

         Nous prenons littéralement

         Le ciel d’assaut,

         Comme disait le christ.

 

347    L’exercice du matin

12-12 Prépare l’aspirant

         Au transfert de sa conscience

         Pour le moment suprême

         De la transition du corps dense

         Au corps spirituel.

 

348    Les choses évidentes par elles-mêmes

12-13 Risquent souvent

         De ne pas être remarquées.

 

349    Nous ne pouvons passer

12-14 Du corps physique au corps spirituel

         Avant d’avoir construit ce dernier.

 

350    La rétrospection

12-15 Est infiniment plus importante

         Que la concentration.

 

351    Il est suprêmement important

12-16 De construire le corps spirituel

         A l’aide de l’exercice du soir.

 

352    Plus la nourriture

12-17 Du corps spirituel

         Est abondante

         Mieux il se développe.

 

353    Qu’est-ce qui nourrit

12-18 L’âme au plus haut point,

         Et comment

         Obtenir cette quintessence ?

 

354    Trouve-t-on la quintessence

12-19 Dans des livres ?

         Peut-on l’extraire

         D’instructions données par d’autres ?

         Mille fois non !

 

355    Votre âme mourra d’inanition

12-20 Si vous la nourrissez de lectures ;

         Des milliers de livres

         N’ajouteront pas un atome

         A votre corps spirituel.

 

HIVER. SAINT-JEAN.

 

CAPRICORNE.

 

356    La croissance spirituelle

12-21 Dépend de l’action

         Et non de spéculations métaphysiques.

 

357    Plus une vie a été riche en actions,

12-22 Et plus vivante sera la conscience

         Après la mort

         Dans le purgatoire ou dans le premier ciel

         (Selon qu’il s’agit d’une vie mauvaise ou bonne).

 

358    Une vie mauvaise

12-23 Développe l’âme

         Par les souffrances du purgatoire,

         Et plus un homme

         A été un grand pécheur,

         Plus il pourra devenir

         Un grand saint.

 

359    Il faut de l’énergie

12-24 Pour être très mauvais

         Comme pour être parfaitement bon ;

         Les cas les plus désespérés,

         Sont ceux des nullités qui manquent de caractère,

         Au point de n’être ni l’un ni l’autre.

 

360    Le sauveur est-il en moi ?

12-25 Que fais-je pour lui permettre

         De se développer dans toute sa plénitude ?

 

361    « Celui qui se donne avec son aumône

12-26 Nourrit trois personnes :

         Lui-même, son prochain pressé par la faim,

         Et moi-même ».

         Le seigneur à sir Lausfeld.

         « Quoique tu donnes,

         Si ce n’est toi-même,

         Je n’en tiens aucun compte,

         Car c’est toi que je recherche

         Et non tes dons ».Thomas A Kempis.

         Dieu est lumière ;

         Si nous marchons dans la lumière,

         (Celle de notre robe nuptiale d’or, qui est le corps

         spirituel),

         Nous sommes mutuellement en communion.

 

362    Lorsque le sentier s’est quelque peu rétréci,

12-27 Beaucoup ont préféré la voie large du monde,

         A la lutte pour un but plus élevé.

 

363    Les restrictions, le long du sentier,

12-28 Deviennent continuellement,

         De plus en plus nombreuses ;

         Si nous n’avons ni le goût, ni le zèle

         De nous maîtriser intérieurement,

         Il est du devoir de l’instructeur

         D’appeler notre attention

         Sur les choses qui embarrassent notre marche,

         Et d’exiger de nous l’effort nécessaire

         Pour déraciner des défauts manifestes,

         Afin que nous puissions devenir des exemples

         De la pureté des enseignements que nous professons.

         Purifiez vos vies

         Pour l’amour de votre prochain

         Dans la détresse.

 

364    Il n’est qu’un seul grand pouvoir curatif au monde :

12-29 La vie du Père,

         Et nous aspirons à devenir des agents

         De ce pouvoir et à travailler

         Avec toute l’efficacité possible,

         Mais l’eau la plus pure sera contaminée

         Et deviendra non potable

         Si elle coule à travers des conduits souillés.

         De même, la pure force curative du Père

         Ne peut se manifester

         A travers un agent impur.

 

365    Consacrons-nous

12-30 Au service de l’humanité

         A la fois pendant nos heures de veille et de sommeil.

 

366    Par l’examen de soi-même

12-31 On apprend à juger correctement.

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 15:28

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 72)

 

 

326    « Voir la paille dans l’œil de notre frère »

11-21 Constitue l’un des plus dangereux obstacles

         Rencontrés sur le sentier.

         Cultiver la faculté d’observation,

         Ne peut manquer de nous montrer

         Les imperfections et les manies de notre prochain,

         Et nous sommes alors enclins à les juger,

         Non avec impartialité,

         Mais selon nos propres préjugés.

 

SAGITTAIRE.

 

327    Nous voyons généralement les autres

11-22 Au travers de notre propre aura,

         Teintée de nos fautes, de nos caprices, de nos inepties ;

         Il est d’ailleurs impossible de les voir autrement ;

         Lorsque nous jugeons les autres avec sévérité,

         Il y a quelque chose de mauvais en nous.

 

328    Apprendre à examiner l’intérieur de notre propre aura

11-23 Pour y trouver, au moins en partie,

         Ce que nous critiquons chez les autres.

 

329    Le poète Robert Burns disait :

11-24 « Oh ! Si le ciel nous accordait le don

         De nous voir tels que les autres nous voient ! »

 

330    Supprimer en nous

11-25 Ce que nous critiquons chez les autres.

 

331    Nous sommes les gardiens de nos frères.

11-26

 

332    Fidélité dans les petites choses.

11-27

 

333    Incapables de nous voir

11-28 Tels que les autres nous voient

         Nous sommes enclins à couvrir nos propres défauts.

         Tout en discernant clairement ceux des autres

         Si nous avons commis une véritable faute,

         Impossible à dissimuler,

         Nous n’avons généralement aucune peine

         A trouver pour nous-mêmes une excuse

         Que nous n’admettrons pas un seul instant

         De la part d’un autre.

 

334    La plus grande partie de nos fautes

11-29 Sont des péchés par omission

         Et non par commission,

         Aussi ne les prenons-nous pas assez à cœur,

         Ce qui a pour effet d’entraver nos progrès spirituels

         Et de retarder notre avancement

         Bien davantage que nous ne saurions le croire.

         Les fautes légères, ou péchés véniels,

         Encombrent continuellement notre chemin,

         Et à moins d’être attentifs dans ces petites choses,

         Nous courons réellement le danger

         De voir nos manquements

         Devenir, avec le temps, de plus en plus graves.

 

335    Lorsque nous nous offrons

11-30 En un vivant sacrifice,

         Comme c’est le cas au cours de la rétrospection,

         Le feu divin du remords

         Doit être intense

         Sinon il ne peut effacer nos actes

         Des archives de l’atome-germe.

         Ces actes resteront donc

         Pour nous tenter de nouveau,

         Ce qui finira par détruire en nous toute aspiration.

 

L’AMOUR NE DISPARAIT JAMAIS.

 

336    La conception dans le péché

12-1  A causé la douleur,

         La souffrance et la mort.

         Le christ a institué

         L’immaculée conception,

         Prêchant l’évangile

         De la rédemption des péchés

         – Par l’amour.

 

337    La pureté de l’acte créateur

12-2  Mettra fin aux maux

         Affectant l’humanité

         Depuis des siècles

         De conception dans la passion.

         Même la mort sera finalement vaincue

         Dans cette nouvelle dispensation.

 

338    La pureté éthérée des corps

12-3  Viendra supprimer

         La nécessité de leur renouvellement :

         « Personne ne connaît ce jour,

         Ni les hommes, ni même les anges du ciel,

         Ni le fils ».

 

339    Seul le Père,

12-4  Initié suprême des seigneurs de l’intellect,

         Est capable de prévoir l’époque.

         L’intellect séparatiste et égoïste,

         Se soumettra

         A l’esprit unificateur de l’amour,

         Qu’implique la négation de soi-même.

 

340    Il sera impossible à quiconque,

12-5  Ne possédant pas le corps adéquat,

         Le « vêtement nuptial »,

         De vivre dans les conditions

         Des nouveaux cieux

         Et de la nouvelle terre.

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 11:57

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 71)

 

 

310    Votre avancement spirituel

11-5  Ne dépend ni de la qualité

         De candidat de la fraternité rosicrucienne,

         Ni de vos rapports mensuels,

         Ni même de vos exercices.

 

311    Il n’existe qu’un seul facteur déterminant

11-6  Et c’est la vie que vous vivez.

 

312    Les exercices sont importants

11-7  Parce qu’ils accélèrent

         Les progrès de façon systématique

         Par l’application d’une loi naturelle.

 

313    En dernière analyse,

11-8  Vos progrès

         Dépendent de vous-mêmes.

         Si vos relations avec nous

         N’ont pas produit le fruit

         D’une vie meilleure,

         Vous n’avez jamais été engagés,

         En dépit de votre promesse,

         De vos rapports et de tout le reste.

 

314    Tant que vous continuerez

11-9  A vivre la vie,

         Vous participerez à la course

         Au développement spirituel.

 

315    Des âmes sincères qui chercheront,

11-10 Comme le bon samaritain,

         La porte du temple par le service,

         La trouveront bien plus vite

         Que celui qui se fie seulement

         A son affiliation, aux exercices,

         Aux rapports et aux lettres mensuelles.

 

316    L’initiation est un développement intérieur.

11-11

 

317    L’autel des holocaustes,

11-12 Le bassin de purification,

         Le chandelier d’or avec sa radieuse clarté,

         La table des pains de proposition,

         Avec ses offrandes nous invitant à servir,

         A servir réellement dans le monde,

         L’autel des parfums

         Permettant à l’arôme de ce service

         De monter dans le ciel du moi supérieur

         Et d’y être assimilé sous forme de pouvoirs spirituels,

         L’arche dans l’obscure chambre intérieure,

         – Toutes ces choses doivent

         S’édifier en vous-mêmes.

 

318    « Le christ serait-il né mille fois sur terre

11-13 S’il ne naît en toi-même, ton âme est solitaire,

         La croix du Golgotha tu contemples en vain,

         Si toi-même, en ton cœur, tu ne l’élèves point ».

         Angélus Silésius. (« Le voyageur séraphique »).

 

319    A moins de construire en vous-même

11-14 Ce tabernacle,

         A moins que la gloire de la shekinah

         Ne brille au-dessus du propitiatoire

         Dans votre propre cœur,

         A moins que la fumée perpétuelle

         Du sacrifice et le parfum de l’encens

         Ne s’élèvent continuellement en vous-mêmes,

         Vous n’êtes pas à la hauteur des circonstances

         Et vous ne travaillez pas

         De votre mieux,

         Sur le sentier du développement.

 

320    Nul ne résiste ou ne tombe seul.

11-15

 

321    Nous sommes semblables

11-16 A des lumières placées sur une colline.

 

322    Nous faisons certaines professions de foi,

11-17 Mais à moins que nos œuvres,

         Que nos vies,

         Du matin jusqu’au soir,

         Ne soient valablement

         A la mesure de ces professions de foi,

         A moins que les autres

         Ne puissent voir

         Que nous faisons de réels efforts

         Pour y parvenir,

         – Même si nous n’arrivons pas toujours

         A vivre la vie dont nous nous faisons les apôtres

         Nous devenons des pierres d’achoppement

         Sur le chemin de nos frères,

         Et leur chute nous sera imputée,

         De même que leur élévation

         Sera portée à notre crédit

         Lorsque nos actions les aideront

         Et les élèveront véritablement.

 

323    Chacun reçoit exactement

11-18 Ce qu’il a mérité.

 

324    Celui qui ne sert et n’aide pas

11-19 Effectivement

         N’apporte pas chaque mois aux frères aînés

         De substance assimilable,

         Aussi se sent-il bientôt comme affamé ;

         Le travail l’irrite, il est déçu et il s’en va.

 

325    Celui qui travaille

11-20 Avec tout l’amour dont il est capable

         Récolte chaque mois une ample moisson

         Qui alimente continuellement son enthousiasme.

         Avec le temps, il devient

         De plus en plus dévoué à la cause,

         Et lorsqu’il abandonne pour la dernière fois son corps,

         Il est prêt à servir

         A l’instant même dans l’au-delà.

 

Repost 0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 09:26

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 70)

 

 

294    Chez la grande majorité des décédés

10-20 La vie du purgatoire et du premier ciel

         Se passe à extraire le fruit

         Des expériences de la vie écoulée.

         Les actions mauvaises se transforment

         En conscience dans le creuset de la souffrance

         Et le bien se transforme en qualité morale

         Dans le premier ciel,

         Puis toutes deux sont incorporées à l’esprit

         Sous forme de pouvoir spirituel

         Utilisable durant l’incarnation suivante.

 

295    L’avancement sur le sentier.

10-21 Ne dépend pas de l’approbation des frères aînés,

         De leur représentant,

         Ou de tout autre facteur extérieur,

         Mais de la croissance spirituelle intérieure.

 

296    Une fois débarrassé de son corps périssable,

10-22 Le vrai et fidèle candidat

         Est bien différent de l’homme ordinaire

         Chez lequel le travail d’extraction

         Des expériences terrestres

         Commence au moment de la mort,

         Car il a déjà accompli cette tâche

         Par le moyen de l’exercice du soir.

 

SCORPION.

 

297    La connaissance et l’effort sincère

10-23 Permettent de renforcer le bien

         Et d’atténuer le mal.

 

298    Devenir plus tolérants, plus patients,

10-24 Et capables de bénir du fond du cœur

         Ceux qui nous ont maudits.

 

299    Concentrer nos efforts sur la façon

10-25 De mettre en pratique les enseignements rosicruciens

         Et de les graver profondément en notre esprit

         Plutôt que d’essayer de nous étendre

         Et de courir le risque de devenir superficiel.

         Chaque fois qu’une rivière s’étend

         Au-delà de ses rives et s’élargit,

         Sa partie peu profonde s’évapore bientôt

         Sous les rayons du soleil ;

         Seule subsiste l’eau du chenal plus profond.

 

300    Couchez vos problèmes sur le papier,

10-26 Et laissez les reposer.

 

301    Une personne vraiment prête,

10-27 Ne saurait être retenue.

         Chacun est responsable

         De son propre avancement.

 

302    Les frères aînés sont encore plus désireux

10-28 Que vous ne l’êtes

         De vous voir progresser spirituellement,

         Mais ils ne peuvent que nous montrer le sentier,

         Car c’est à vous qu’il appartient de le parcourir.

         Nous avons tous envers les frères aînés

         Une dette si grande

         Que nous serions bien incapables de la payer.

 

303    Tous les mondes s’interpénètrent

10-29 – Monde physique et plans supérieurs –

         Et des perturbations sur un plan

         Affectent tous les autres règnes de la nature.

 

304    Nul homme ne vit pour lui-même.

10-30

 

305    La crainte empêche les aspirants

10-31 De réaliser leur espoir

         De devenir des aides conscients.

 

L’AMOUR ENDURE TOUT.

 

  1. La faculté d’aider et d’agir

11-1  Dans les mondes invisibles

         Ne dépend nullement du souvenir

         Que l’on conserve de cette activité.

         Vous avez contracté un engagement

         Non envers les frères aînés

         Mais envers vous-mêmes.

 

307    Notre activité nocturne

11-2  Dépend de notre activité

         De la journée.

         Notre situation dans l’au-delà

         Est le résultat de notre vie terrestre.

 

308    Si nous nous montrons désagréables

11-3  Envers tous ceux que nous rencontrons

         A la maison, à l’atelier ou au bureau,

         Nous ne serons pas transformés

         En anges miséricordieux

         Par le seul fait de nous endormir.

 

309    Si nous agissons avec bienveillance

11-4  Envers notre prochain

         Pendant la journée,

         Nous accomplirons également

         Des actes de charité

         Pendant la nuit.

 

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 19:44

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 69)

 

287    Cette réalisation obtenue

10-13 Au sommet de la croix,

         Cette victoire d’avoir la loi en soi-même

         – Comme elle était à l’intérieur de l’arche –

         Est la chose unique

         A laquelle nous devons tous nous intéresser

         A l’heure actuelle.

 

288    La lumière qui luit

10-14 Au-dessus du propitiatoire,

         Dans le saint des saints,

         Au sommet de la croix,

         A l’extrémité du chemin

         Suivi ici-bas,

         Est la lumière ou la réflexion

         Du monde invisible

         Dans lequel l’aspirant cherche à entrer

         Lorsque le monde entier

         Est devenu noir et obscur

         Autour de lui.

 

289    Ce n’est qu’une fois

10-15 Arrivés au stade

         Où nous percevons la lumière spirituelle

         Qui nous invite,

         La lumière rayonnant au-dessus de l’arche,

         Où nous sommes placés,

         A l’ombre de la croix,

         Que nous pouvons réellement

         Connaître le sens et le but de la vie.

 

290    Actuellement, nous pouvons,

10-16 En saisissant les occasions,

         Qui nous sont offertes,

         Servir avec plus ou moins d’efficacité,

         Mais ce n’est qu’après avoir,

         Par ce service,

         Développé en nous la lumière intérieure,

         Qui est le corps spirituel,

         Après avoir obtenu ainsi d’entrer

         Dans la chambre ouest, appelée la salle de la libération,

         Que nous pourrons réellement

         Percevoir et comprendre

         La raison de notre présence dans le monde,

         Et ce qui nous est nécessaire

         Pour pouvoir nous rendre véritablement utiles.

 

291    Nous devons apercevoir

10-17 Maintes et maintes fois,

         L’intérieur de ce temple obscurci,

         Le saint des saints,

         Avant d’être capables

         D’y rester pour toujours,

         Et de faire le dernier saut,

         Avant d’être vraiment aptes,

         A monter au sommet de la croix,

         La place du crâne,

         L’endroit de notre propre tête

         D’où l’esprit prend son envol,

         Soit pour de bon,

         Soit de temps à autre

         Comme aide invisible.

 

292    Le Golgotha est le point suprême

10-18 De notre développement

         Et nous devons nous préparer

         A entrer bien des fois

         Dans la chambre obscurcie

         Avant d’être qualifiés

         Pour cette promotion finale.

 

293    Le clocher de l’église

10-19 Est très large à sa base

         Mais graduellement il se rétrécit

         Jusqu’à n’être plus qu’une pointe,

         Surmontée de la croix.

         Il en est de même du sentier de la sainteté ;

         Au début, nous pouvons nous permettre

         Bien des choses.

         Mais, à mesure que nous avançons,

         Ces libertés doivent être supprimées

         L’une après l’autre

         Afin que nous puissions

         Nous consacrer de plus en plus exclusivement

         Au service de la sainteté.

         Il vient enfin une étape

         Où ce sentier est aussi étroit

         Que la lame d’un rasoir,

         Et où il ne nous reste plus d’autre ressource,

         Que de nous accrocher à la croix ;

         Mais lorsque nous pouvons gravir

         Ce sentier, le plus étroit d’entre tous,

         Nous sommes également jugés capables

         De suivre le christ dans l’au-delà

         Et d’y servir

         Comme nous avons servi ici-bas.

 

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 17:20

 

RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 68)

 

 

271    Pour ceux qui suivent le chemin ordinaire,

9-27  Il n’est pas jugé déshonorant

         D’avoir un caractère emporté,

         De perdre le contrôle de soi-même,

         Car l’homme de la rue

         Est principalement poussé à l’action

         Par ses sentiments, ses émotions et ses désirs.

         Les candidats qui se sont engagés sur le sentier

         Et qui s’efforcent d’avancer le plus vite possible

         Pour aider l’humanité,

         Doivent s’appliquer à dominer parfaitement leurs désirs,

         Leurs sentiments et leurs émotions,

         De façon à pouvoir garder leur calme

         Et leur sérénité,

         En toute circonstance

         Et à travers toutes les épreuves de la vie.

         En toutes choses,

         Ils doivent être guidés par leur connaissance

         Du plan cosmique d’évolution,

         Auquel ils coopèrent avec un sentiment d’amour

         Envers tous les êtres humains.

 

272    Notre petit nombre ne doit pas

9-28  Etre une cause de découragement ;

         Un peu de levain fait lever toute la pâte.

 

273    Une pensée juste,

9-29  Une pensée en harmonie

         Avec le courant de l’évolution,

         Finira par prévaloir.

 

274    Nous pouvons, par nos pensées et nos attitudes,

9-30  Faire beaucoup pour hâter le jour

         Du royaume du christ,

         Et pour faire en sorte que l’idéal

         De fraternité universelle

         Devienne une réalité.

 

L’AMOUR CROIT TOUT, ESPERE TOUT.

 

275    L’amour triomphe

10-1  De la peur.

 

276    La crainte rattache

10-2  Instinctivement au corps.

 

277    Lorsque, après avoir bien utilisé vos talents

10-3  Dans votre présente condition,

         Vous vous serez montrés dignes

         De vous rendre utile

         Dans un plus vaste domaine,

         L’instructeur vous assistera.

 

278    La faculté de travailler

10-4  Pour les autres,

         Ou de faire des recherches,

         Est fortement diminuée

         Par la peur qui enchaîne.

 

279    Mon corps peut fort bien

10-5  Se passer de ma présence.

 

280    Le service rendu avec amour

10-6  Est la clé du monde de l’âme.

 

281    L’amour libère.

10-7 

 

282    Cet état de chose

10-8  Recèle une leçon

         Pour moi

         Et je serai délivré

         Lorsque je l’aurai apprise.

 

283    On doit aider,

10-9  Dans la mesure de ses capacités,

         Tous ceux qui se présentent.

 

284    Les faibles sont dominés par les circonstances,

10-10 Mais les forts font en sorte

         Que les conditions se plient à leurs désirs.

 

285    « Guérissez les malades »

10-11 Afin de disposer de corps

         Permettant un travail

         Plus efficace dans le monde.

 

286    Autel des holocaustes                           : 1

10-12 Bassin de purification ou mer d’airain : 2

         Chandelier d’or                                    : 3

         Table des pains de proposition             : 4

         Autel des parfums                                : 5

         Arche d’alliance                                   : 6

 

 

Repost 0